Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après Charlie...Après demain !

19 Janvier 2015 , Rédigé par c laurans

Une fois dit que les marches, dans les grandes villes de France, contre le crime prêché par les fanatiques religieux et contre la barbarie* du terrorisme ont rassemblé des foules immenses** marqueront « l’histoire du Peuple de France », en opposition à ceux qui pensent, tout aussi péremptoirement, que ce peuple est soumis et frileux, il faut se poser la question lucidement de la suite à donner au traumatisme des uns, à la colère rentrée des autres et, même, à l’indifférence ou l’hypocrisie de nombre d’entre nous***. Si la sincérité des manifestants ne semble faire aucun doute, le cynisme**** d’autres ne doit pas être occulté – l’un n’étant pas l’égal de l’autre - il va falloir, à nos élites, analyser les comportements avec beaucoup de lucidité et d’intelligence, ce que je ne saurais faire mais que j’appelle de tous mes vœux pour l’avenir que mes petits-enfants vont devoir affronter et construire.

S’il est urgent de dire, comme l’a fait le Président, que nous sommes en guerre contre le terrorisme, il est tout aussi urgent de dire qu’il faut faire la guerre à tout ce qui insulte la décence, tout ce qui provoque la haine provoquée par les injustices – la richesse de 1% de la population mondiale dépasse celle des 99 autres % ! – tout ce qui conduit au désespoir.

S’il est facile de traiter les assassins des journalistes, des Juifs et des policiers comme ceux qui se servent d’enfants comme bombes humaines, de barbares, il faut se demander si on ne fait pas une erreur stratégique grossière en ne voyant pas que derrière eux, agissent en les manipulant, non pas des délinquants de banlieues mais les tenants d’une « civilisation » qui mettent au-dessus de toutes les nations, leur religion.

Je ne crois pas un seul instant que ces assassins soient de ces hommes que l’on rencontre dans la rue ou dans le métro, sur la plage ou dans les tribunes de stades de foot comme des bonnes âmes nous le serinent de ci de là, je ne me satisfais pas de m’entendre dire que c’est parce qu’ils ont été mis en échec par l’école laïque ou que c’est parce qu’ils ont eu, à un moment donné de mauvaises fréquentations, je ne me résous pas à l’idée que c’est parce qu’ils n’ont pas fait le choix de la bonne religion ou parce qu’ils ne seraient plus maître de leur destin tant ils seraient victimes d’aliénations diverses et variées ou condamnés à l’amalgame.

La messe est dite pour « le peuple de France multiple et unique qui a battu d’un même cœur » mais restent les barrières des origines, des cultures, des croyances et tout reste à faire. L’expérience et l’histoire n’encouragent pas à l’optimiste.

*L’histoire regorge d’exemples du fanatisme et de la barbarie depuis les temps immémoriaux où l’homme essaie de se comporter comme un être civilisé, de Platon et Prométhée à Condorcet et les Lumières, et fait cohabiter les progrès du vivre ensemble avec l’esclavage et l’apartheid.

** Ce ne fut pas le cas dans la troisième ville de France (Marseille) qui fut longtemps un pont entre l’orient et l’occident.

***C’est ce que révèle un sondage : 97 Français sur 100 veulent se rassembler au-delà de leurs différences – merveilleuse u-na-ni-mi-té ! quand 63 ne comprennent pas la mise à l’écart du FN.

****Ce n'est pas la présence dans cette marche d'un quarteron de présidents ou de dirigeants divers et variés qui me fait rêver, je dirais même, au risque de choquer, que cela m'inquiète.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article