Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En Provence tombe la neige, dans le Doubs tombent les masques !

4 Février 2015 , Rédigé par c laurans

Le Département du Var en vigilance orange, une partie de celui du Doubs en vigilance rouge !

Dans le Var, tombe la neige et dans le Doubs, tombent les masques !

Le blanc manteau neigeux aplatit les bruits et le temps, ici, semble s’être arrêté. Même les rumeurs parisiennes ont du mal à arriver par les canaux gelés qui envoient des images déchirées sur mon téléviseur branché. Kosusko-Morizet, Le Maire, Wauquiez, Apparu et consorts sont les vedettes de l’info et pour cause : ils sont tous en veine de prétendre au poste de calife quand ils auront réussi à dégommer l’autoproclamé Sarkozy au poste tant convoité de chef des 25% de Français pas encore écœurés de la politique comme ils la font !

Les électeurs de la partielle du Doubs doivent se sentir bien entourés (enfumés ?) par tous ces braves gens qui se déchirent, se perdent à leur dire comment ils devront voter. Qui peut encore être passionné par l’élection d’un obscur député du Doubs quand tombe la neige en Provence, terre d’accueil de dizaines de nationalités, d’ethnies, de sectes et de millions de cigales ?

A Nice, trois soldats désarmés (n’a-t-on pas appris, au détour d’une conversation entre « spécialistes-experts-bavards-irresponsables-crétins » que les militaires ont des fusils sans munition !) ont été agressés par un individu à l’arme blanche et rassurés par deux ministres l’alarme à l’œil, pendant qu’on apprenait qu’en Jordanie, en représailles à l’assassinat du pilote d’avion fait prisonnier par une organisation terroriste, une djihadiste a été pendue – 1 à 1 !

L’humain se déshonore tous les jours un peu plus et les croisades s’intensifient. La barbarie n’a pas de bornes, pas plus au XXI° siècle qu’au V° ou au XV° avec, peut-être (ceci dit avec beaucoup de précaution et pas mal d’incertitude), une perte de sens dans la noblesse du combat que l’on mène car, dans les luttes antiques comme dans les guerres moyenâgeuses, régnait un certain code de l’honneur (Les Horaces et les Curiaces se battaient à armes égales pour régler un conflit entre leurs deux cités – Albe et Rome - ce qui n’empêcha pas le dernier Horace vivant de tuer sa propre sœur qui pleurait son fiancé, un des trois Curiaces, car, selon lui, devait périr toute Romaine qui pleure un ennemi. Les Bourguignons et les Armagnacs se font la guerre avec une férocité inouïe et « écorchent » la population civile) que j’appellerai « l’honneur dans l’horreur » !

Allez, courage, nous ne sommes pas encore arrivés au bout de l’ignoble. Seule la neige est encore blanche mais pour combien de temps encore ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article