Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La GRECE et l'EURO

17 Juillet 2015 , Rédigé par c laurans

62% des Grecs votent contre le projet de sauvetage concocté par la troïka, même si le FMI s'est tenu en retrait, son seul but étant, après avoir accumulé les erreurs qu'il a lui même reconnues, d'être remboursé et, en même temps ils sont 80% a vouloir rester dans l'euro.

62 qui ne veulent plus être sous perfusion ordonnée par le docteur Europe et les mêmes plus 20 autres qui veulent profiter des aides de la même Europe. C'est facile, voire grotesque ! Comme le disait un mec du populo "il veut le beurre, le prix du beurre et le cul de la crémière".

Augmenter la TVA quand on sait qu'on est incapable de la percevoir et que, de toute façon, tous ceux qui le peuvent trichent, n'est-ce pas une façon supplémentaire de se moquer du monde ?

Faire semblant de croire, pour des raisons de politique intérieure, que le nouveau plan d'aide peut réussir avec de telles mesures, n'est-ce pas une manière de se dérober devant l'obstacle?

Mobiliser toutes forces, tous ces ministres, tous ces grosses têtes pour accoucher d'un accord qui n'en est pas un - pour être d'accord il faut s'entendre, être, au moins du même avis - et qui ne fait qu'attendre la crise suivante, qui ne saurait tarder, était-ce bien utile ?

N'est-il pas temps de se poser les vraies questions ?

Au-delà du règlement économique de la crise grecque par une Europe qui démontre toutes ses faiblesses, ses contradictions, son incapacité à progresser dans une gouvernance cohérente, son impuissance à dégager des objectifs, sa faiblesse à proposer des actions qui relancent la croissance, son inaptitude à employer rationnellement son budget, le vrai sujet qui se pose c'est l'utilité, l'intérêt pour les peuples de la monnaie unique. Pour parler clair le vrai sujet c'est la validité de l'euro !

On comprend assez bien, ne nous le dit-on pas assez que, sans lui se serait la catastrophe, qu'il est indispensable, incontournable, que ceux qui en doutent sont des irresponsables et ceux qui n'en veulent plus des dangers publics ! Mais doit-on le croire ?

N'est-il pas temps de se poser la question de son irremplaçabilité ? La banqueroute, la faillite guetteraient tous ceux qui l'abandonneraient. Fichtre ! Quid alors des Anglais et des pays qui sont dans l'Europe et qui n'ont pas adopté la monnaie unique ?

Dans quelques mois, peut-être dès la rentrée le problème grec va se reposer et alors continuera t on à mettre des emplâtres sur des jambes de bois ? Se contentera t on d'un nouveau plan de sauvetage ? qui sera le suivant ? A qui le tour ? Cette fuite en avant ne présage rien de bon.

C'est un problème de civilisation ! Que l'inventeur de la démocratie montre l'exemple. Faire table rase et reconstruire une société qui soit plus solidaire, moins avide ! Non, je rigoooooooooole !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article