Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi je ne voterai pas en PACA au second tour.

10 Décembre 2015 , Rédigé par c laurans

Une république « une et indivisible » garantit une application uniforme du droit sur l’ensemble du territoire national.

Une république laïque où chaque individu dispose de la liberté de ses opinions et de sa foi.

Une république sociale qui affirme le principe d’égalité qui contribue à la cohésion sociale et favorise les plus démunis ;

Une république décentralisée qui donne certaines compétences à la région.

La démocratie est le respect des libertés fondamentales, le suffrage universel.

OUF !

MAIS :

Pour toutes ces raisons, le FN au pouvoir dans la région, c’est la mort de la république.

Les Républicains au pouvoir ce n’est pas la certitude qu’il en aille différemment !

En effet, l’indivisibilité de la République versus FN, c’est un peuple, une nation chrétienne excluant tout ce qui vient du monde musulman, c’est la suppression de l’aide au planning familial et l’on voit bien l’arrière pensée et le public visé : toute femme pas catho et qui n’est « pas propre sur elle ».

La laïcité de la république versus FN c’est la liberté de conscience aux cathos à l’exclusion de toute autre hérésie.

Les Républicains en PACA sont-ils si différents ? Pas tant qu’on pourrait le croire si l’on en croit le danger brandit par leur candidat d’ « une troisième guerre mondiale déclarée à la civilisation judéo-chrétienne par l’islamo-fascisme et la présence sur le sol français d’une cinquième colonne islamiste » mais qui a passé, dans d’autres votes, avec le FN, des accords électoraux ! ou même, d’autres responsables, le plus important d’entre eux mais peut-être plus le meilleur, qui a cru étonner quand il estime que « le vote FN n’a rien d’immoral ».

MAIS :

Le PS aux abois, c’est la mort de la démocratie !

OUF !

La démocratie versus PS c’est de retirer aux candidats qui se réclament de lui la possibilité d’avoir des élus dans la région pour défendre les intérêts, pendant leur mandat, de ceux qui ont voté démocratiquement pour eux et de « laisser la chaise vide ».

La démocratie versus PS c’est de déclarer qu’il « faut tout faire » pour que près de 40% de suffrages exprimés au premier tour en PACA soient effacés du champ électoral.

La démocratie versus PS c’est l’alliance pour un dimanche, sans que l’on puisse parler de petites combines entre amis, et recommencer, lundi, la comédie politicienne.

La démocratie versus PS c’est d’appeler au rassemblement de la gauche le temps de se faire élire pour en trahir une partie la cause entendue.

La démocratie versus RPS c’est d’avoir en fond d’écran les primaires et l’élection de 2017 !

Depuis hier, pour aller à la pêche aux voix, les rescapés du premier tour sont tous d’accord pour créer une « conférence régionale » qui rassemblera « ceux qui ne peuvent pas siéger à la région ». Ils viennent de découvrir le charme de la démocratie populaire. Après les experts qui remplacent les élus voilà, maintenant, les « conférences » qui remplacent les assemblées élues !!! On n’arrête pas le progrès.

Entre la mort de la république et celle de la démocratie, j’ai choisi de ne pas choisir. L’une entraînant, inévitablement, l’autre et réciproquement, je resterai chez moi en attendant une sixième république et une refondation de la démocratie car l’idée que je me fais de la première comme de la seconde ne m’encourage pas à vouloir garder l’une ou l’autre telle qu’elle est !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

l'étranger 13/12/2015 16:19

Je ne comprends pas pourquoi une sixième République peut être une solution. Les gens et leurs pensées ne changent pas en changeant un système. Je suis prêt à avoir tort, mais la croissance de l'égoïsme et de l'intolérance vais à mon avis, ne disparaîtra pas par une révolution. Malheureusement, c'est un problème qui est dans le peuple lui-même, et pas seulement en France...

l'étranger 21/12/2015 17:58

J'ai longuement pensé quoi répondre. Dans mon pays on vote pour le parlement, proportionelle et sans seuil. C'est transparent, toutes les voix sont représentés et nous sommes donc toujours dans une coalition. Malheureusement, 30% de la population vote encore pour Wilders, qui est encore pire que FN. Est-ce qu'un système, ou un 5eme république va nous sauver? Moi, je suis plutôt pessimiste, je n'ai pas perdu ma confiance dans une système, mais plutôt dans l'être humain. Pour toi il reste d'espoir? Pour moi, il ne me reste rien que voir l'intolérance et l'égoïsme, de plus en plus...

l'auteur c.LAURANS 13/12/2015 19:04

J'ai, à de nombreuses reprises, dans ce blog, donné mes raisons pour un changement de république. Je reste cohérent en disant qu'elle est morte et qu'il faut en changer. Changer la république c'est la moderniser (la V° au service d'un homme exceptionnel -de Gaulle- dans des circonstances exceptionnelles - décolonisation- est dépassée) c'est remettre les citoyens au centre, donner une véritable représentation au parlement où des tranches entières de la population ne sont pas représentées, mettre le couple président-premier ministre au panier, etc...Je rends la démocratie française responsable, par les changements incessants de mode de votation, par certains pouvoirs donnés au président sans passer par le parlement, par le système d'empilage des mandats, la professionnalisation des carrières politiques etc.., d'une république essoufflée, bananière.
Le peuple n'est devenu égoïste que parce qu'il est trahi (détournement du vote non contre la Constitution européenne, par exemple), abandonné (la réussite a quitté le camp du mérite), méprisé ou ignoré. Le peuple est majeur quand ses élites sont responsables, respectables et ne s'accrochent pas à leur statut comme des arapèdes (coquillage en forme de chapeau chinois accroché à son rocher);