Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France : fin de règne, fin d'une époque

29 Septembre 2016 , Rédigé par c laurans

Qui ne sent pas que nous sommes à la fin d’une époque ? Que la France, aveugle n’a plus d’avenir ! Que nous ne sommes plus gouvernés ! Qu’une grande majorité des Français se sent et se sait abandonnée ! Que les hommes politiques sont tous démonétisés ! Que beaucoup de Français qui vont encore voter ne savent plus à quel « saint » se vouer ! Que Mr Macron, jamais élu, cadet de la politique, pense pouvoir se passer d’un parti politique pour arriver au « château », et peut-être à juste titre si on se réfère à l’engouement qu’il suscite si l’on en croit les médias ! Que ce ne sont pas les candidats qui font défaut mais les idées ! Que la droite et la gauche, plus personne ne sait ce que cela veut dire ! Que de nombreux déçus de la gauche sont attirés par l’extrême droite ! Que les journalistes qui devraient représenter le cinquième pouvoir se contentent de suivre au lieu de précéder, d’expliquer au lieu de polémiquer en allant chercher dans les archives le substrat qui leur permet de piéger un tel ou un tel sur une petite phrase prononcée il y a dix ans (rendu possible, d’ailleurs, par des carrières politiques qui durent trop longtemps) au lieu de s’attacher à débusquer ce qui ferait que l’on ait envie de lui confier les rênes du pouvoir !

On est devant une question existentielle. Cela ne peut durer. On le sent bien mais on ne voit personne, à gauche comme à droite, qui soit capable d’incarner un nouvel élan, une nouvelle vision, un nouveau cap pour une France déboussolée dans une Europe macrophage qui s’autodétruit par sa boulimie libérale et son absence d’unité.

Les Français osent dire qu’ils sont d’extrême droite, cela choque, ils osent dire que gauche ou droite c’est du pareil au même, ils racontent tout et n’importe quoi aux sondeurs qui les importunent pour tout et rien, quand d’aucuns pensent que ces sondages les aident à gouverner. Peut-être est-on en train enfin de libérer la parole et, en cela, c’est la fin d’une époque.

Quand les historiens se pencheront sur la V° république, que retiendront-ils ?

Des présidents incompétents – mis à part les deux premiers- un système qui a trouvé ses limites dans un présidentialisme inefficace et un parlement professionnalisé semblable à la Cour sous les monarchies, l’idée européenne galvaudée et massacrée, des guerres qui ne disent pas leur nom ou l’illusion d’une France bleue, black, beur, une désindustrialisation continue, un abaissement de l’école de la république, un oubli des valeurs, un abandon du mérite au profit du retour des privilèges, ou la suppression de la peine de mort et le mariage pour tous ! Soixante ans d’errance pour en arriver à s’attaquer aux pauvres au lieu de s’attaquer à la pauvreté, soixante ans de cadeaux au capitalisme qui les a placés dans les paradis fiscaux ! (Liste non exhaustive.)

Le tripartisme qui se dessine est incompatible avec la V° république. Un Président élu pour cinq ans ne pourra plus avoir une majorité de gouvernement ; sauf dans le cas où la droite et l’extrême droite s’unissent pour avoir une majorité !

Dans toute l’Europe d’ailleurs, les bouleversements sont à venir. C’est déjà le cas en Espagne ingouvernable depuis 8 mois. L’afflux des immigrés de toutes provenances crée une instabilité dans le corps électoral de l’Allemagne, après avoir fortement influencé, probablement, le Brexit.

La France est à l’orée de changements inédits et nécessaires.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article