Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'a-politique a remplacé la politique.

11 Novembre 2016 , Rédigé par c laurans

Il faut, à un pays, des gens pour labourer les champs, tracer des routes, écrire dans les journaux, parader à la télévision mais il faut surtout des gens instruits des choses de la vie, des humanistes, des historiens qui  savent lire la carte du ciel et les livres d’histoire.

L’élection de Trump, bientôt celle d’un leader d’extrême droite ce n’est pas que le résultat du découragement ou l’inconséquence de populations déboussolées, indignées, abandonnées, délaissées, que sais-je ? C’est d’abord la défaite de l’objet gauche – et non pas des idées de gauche – du comportement de ceux qui, à force de vouloir faire la synthèse – Hollande –  de ceux qui  se complaisent dans un extrémisme isolationniste -Mélenchon – de ceux qui s’occupent des repas de cantine pour monter dans les sondages - Sarkozy ? – de ceux qui sondent n’importe qui sur n’importe quoi, jour après jour pour manipuler, de ceux qui s’obstinent à traiter de populistes tous ceux, et ils sont nombreux, qui pensent parler au peuple alors qu’on a perdu la notion de peuple, de ceux qui, hier, étaient  persuadés que le Brexit n’était pas possible ou que la victoire de Mme Clinton était assurée dans un élan du politiquement correct.

A force de vouloir se persuader qu’il faut parler à tous, on finit par ne parler plus à personne et la conséquence négative est que chacun se croit investi d’une compétence, se croit persuadé de détenir, seul, la vérité, de penser qu’une idée en vaut une autre… Les réseaux sociaux, en particulier ceux qui s’expriment par Twitter, Facebook ou tout autre réseau mondialisé ont libéré une parole incontrôlable, des idées nauséabondes, des insultes et des rumeurs de la part de gens qui s’imaginent uniques, exceptionnels, remarquables, ce qui est bien plus inquiétant que l’élection de l’un ou de l’autre.

Je pense que ce qui manque aux élites c’est une vision, un humanisme, une philosophie, une sagesse qui ne s’apprend pas dans les grandes écoles de commerce ou à Science Po ! Je crois qu’il ne faut pas laisser la politique aux politiques ! Non plus qu’à Nuit Debout ! Il faut restaurer une idée subversive de nos jours qui est que la classe politique a échoué de partout où elle a eu le pouvoir et qu’elle reste incapable de proposer un idéal, un absolu, une perfection qui lui permette de rêver à un avenir qui ne laisse pas indifférent.

Il est urgent de retrouver un peuple, un peuple qui a des racines mais surtout un peuple qui a un désir d’avenir en commun, qui se demande comment il va vivre demain, dans un monde déboussolé, gangréné par la corruption. Un peuple qui se souvient pour un peuple qui crée. Se souvenir que nos ancêtres étaient gaulois certes mais que, plus près de nous, c'étaient les "poilus" de 14-18, soldats français de souche certes mais troufions  africains qu'on envoya au casse-pipe sans distinction de race ou de religion.

Allez, au-revoir mes amis, il y a un lit d’hôpital qui m’attend et, moi aussi, je me dis qu’il  me faudra bien vivre ou essayer de vivre après.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article