Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les primaires et après ...

29 Novembre 2016 , Rédigé par c laurans

« Divine » surprise, miracle de la démocratie participative, errance d’un corps électoral qui ne sait plus à quel saint se vouer, mais cessons de dire que cette élection primaire de la droite est une grande victoire pour la démocratie ne serait-ce que parce que près de 9% des votants, soit 360 000 citoyens répertoriés à gauche par les sondeurs ont eu la vergogne d’aller voter pour des candidats de droite en ayant signé une charte selon laquelle ils s’engageaient sur l’honneur (mais leur en reste-t-il ?) en signant la phrase suivante : « Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m’engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France. »

 

Un nombre important de citoyens qui n’allaient peut-être pas voter gratuitement sont allés voter en payant juste pour éliminer un candidat. Drôle notion de la démocratie !

Les valeurs républicaines pour cette droite réactionnaire et ses soutiens affichés c’est moins de protection sociale, moins d’aide aux chômeurs, augmentation de la TVA donc moins de pouvoir d’achat, moins de retraite, moins de fonctionnaires, anti-homosexuels, anti-syndicats, anti-immigrants, anti-avortement, travailler plus pour gagner moins mais plus d’argent pour les entreprises gavées par les cadeaux de M.Hollande, plus d’argent pour les plus riches…

 

La primaire de la gauche verra-t- elle des cohortes de citoyens pensant à droite se mobiliser pour aller voter en signant qu’ils partagent les valeurs républicaines de la gauche ? Le ridicule ne tue pas et l’honneur une denrée de plus en plus rare !

 

Les Français sont en colère. En colère contre leurs élus, en colère contre les élites, en colère contre les journalistes. Les Français de gauche sont en colère et les causes de cette colère sont le chômage massif dont le nombre ne cesse de croître même si on arrive à infléchir la courbe, l’islamisme et la peur des attentats, l’abandon des banlieues et des campagnes (Fillon veut encore réduire les moyens données aux régions et donc c’est encore la ruralité qui va dérouiller) et cela se comprend mais attention que les conséquences de cette colère ne soient pas plus graves que les causes et ne jette les Français dans les bras d’une droite ultra-libérale, ultraréactionnaire. On voit que la colère, souvent fondée, d’une partie des élus de gauche, d’un nombre non négligeable de citoyens à gauche de la gauche conduit à une fragmentation mortifère et qu’elle encourage chacun à jouer sa carte personnelle. Face à une droite qui se réunira malgré les grandes différences qui la traversent, la gauche, par sa décrépitude, aura une responsabilité considérable dans l’abaissement de la France et l’abandon d’une certaine idée de la France.

 

Une question se pose : les primaires parviendront-elles  à éliminer définitivement des hommes politiques qui ont fait leur temps – Juppé- qui n’ont pas fait leurs preuves – Sarkozy- ce que la vie politique traditionnelle n’a jamais réussi à faire ? Seront-elles un jour, évitées par ceux qui auront peur du verdict définitif ? Les partis politiques seront -ils diminués ou boostés par des primaires ? Est-ce compatible avec la tradition de la V° ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article