Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Macron et l'élection de la peur.

10 Mai 2017 , Rédigé par c laurans

Les électeurs de M Le Pen ont peur des émigrés, des arabes (il serait fastidieux de faire une liste exhaustive des peurs de l’extrême droite).

Encore que les peurs se partagent largement le spectre électoral, sociétal français.

Les gens ont peur du chômage, peur de se retrouver, un beau matin, devant les grilles fermées de leur usine.

Les élus de la république ont presque tous peur qu’on leur trouve « une affaire » et quand ils feront des travaux dans la maison de leur femme ou de leur beau-père,  ils auront peur.

De droite à gauche, les gens ont peur du terrorisme, une partie non négligeable a peur de la mondialisation et du libéralisme.

Les électeurs du PS, du LR et de Mélenchon ont peur de M Le Pen ; la boucle est bouclée.

Ah, si, il y a ceux, aussi, qui ont peur du noir et ceux qui ont peur que le ciel leur tombe sur la tête.

C’est ainsi que les hommes vivent. Depuis leur préhistoire, ils ont peur.

Même moi, je me mets à avoir peur de Macron.

J’ai très peur, aussi, en voyant les ralliements autour du nouveau président, de revoir assez vite les mêmes têtes, de celles qui me donnent des cauchemars.

J’ai peur que les Français donnent une majorité absolue à M Macron.

J’ai peur que les syndicats n’aient pas la force de s’opposer aux ordonnances, qu’ils soient divisés face aux discussions par branches dans les entreprises.

La peur a toujours été un levier pour contrôler les foules et à l’heure d’internet, des réseaux sociaux, des journalistes libres de dire n’importe quoi à des heures de grande écoute sans vérifier leurs sources, elle est un moyen de pression sur les plus faibles.

M Macron a trouvé une parade : il nous dit, nous répète qu’ « il nous aime ». Les sentiments remplacent la raison, je ne crois pas que ce soit un progrès en politique.

Il est vrai qu’il institutionnalise le droit à l’erreur, et en particulier, l’erreur fiscale !

Je vois d’un autre œil ma déclaration d’impôts sur les revenus de 2016 surtout si mon impôt prélevé à la source sera tributaire des déclarations de mes employeurs.

On n’a pas fini d’avoir peur surtout si tous les battus se mettent dans l’idée de fonder leur propre parti sur les décombres des anciens. Cependant, le parti unique de Macron ne peut pas être la solution.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article